LE PALAIS ROYAL TESTAMENTARIE

Les restes de l’ancien Palais Royal de Medina del Campo (déclaré bien d’intérêt culturel en 2003) abritent aujourd’hui le Centre d’Interprétation de la reine Isabelle I de Castille, ayant été une hôte habituelle de ces lieux. Elle y dicta son testament et son codicille et y mourut le 26 novembre 1504.

Le palais, une grande et magnifique demeure remplie de richesse.

Les premières références historiques que nous avons sur l’existence de ce palais sont du XIVème siècle, plus précisément c’est dans un document du roi de Castille Pedro I (1350-1369) que le Palais est mentionné pour la première fois:

«fizo matar en su palacio, en la siesta, a Pero Ruy Villegas… e a Sancho Ruy de Rojas»,

Postérieurement, à l’époque des Trastamara, nous possédons de multiples références aux séjours des rois de Castille dans ce palais. Depuis de XIVème siècle, il fût le témoin de mariages royaux, des célébrations des Cours, de batailles, de ferias sur sa place… Medina jouissait d’une ambiance très ouverte et internationale.

Il accueillit également d’importants évènements de la couronne d’Aragon quand Fernando de Antequera, résident habituel de ce palais, Seigneur de Medina et petit frère du roi Enrique III de Castille, se proclama roi d’Aragon. Mais également la naissance en ces lieux en 1394 d’Alfonso V d’Aragon et en 1397 de Juan II de Navarre et Aragon (père de Fernando de Catholique).

Fernando I d’Aragon transforma le Palais en le dotant de grandeur, objet de mention par Léon de Rosmital dans son livre de voyage de 1465 :

“Il y a une grande et magnifique demeure remplie de richesse, dans laquelle naquirent deux rois, l’un d’Aragon et l’autre de Navarre”

Sala del Testamento

Les Rois Catholiques, surement les résidents les plus importants, élurent le palais Royal de Medina comme l’une des ses résidences habituelles. Ils y vécurent pendant de longues périodes. Il s’y dicta le testament de la Reine Isabelle la Catholique avant sa mort en ces lieux le 26 novembre 1504.

ISABELLE À MEDINA DEL CAMPO

Pendant son enfance, Isabelle venait souvent à Medina del Campo. En deux occasions, ses frères lui ont offert cette ville: en 1467 par l’infant Alfonso, son petit frère et un an plus tard par le roi Enrique IV, son frère ainé.​La cour des Rois Catholiques était itinérante mais Medina et son palais apparaissent comme une des leurs principales destinations et moments de pause comme la Semaine Sainte, Noël et la période estivale. Medina a toujours été fidèle à sa reine, ce pourquoi elle octroya à la ville des exemptions fiscales.

Cependant, l’évènement qui va faire connaitre le palais est, sans aucun doute, le fait qu’il fût choisit par la reine pour y passer les derniers mois de sa vie, y dicter son testament et son codicille et y mourir le 26 novembre 1504.Le dernier évènement qui se vécut entre ces murs fût la proclamation de Juana I (sa fille) comme Reine de Castille en son absence car elle était toujours en Flandres. Après la mort d’Isabelle, Fernando le Catholique y résida en quelques occasions. L’impératrice Isabelle, épouse de Charles Quint, y vécut en 1552 mais également Felipe II à la fin du XVIème siècle

CARACTERÍSTIQUES DU TESTAMENT ET CODICILLE DE LA REINE ISABELLE

 

Le 12 octobre 1504, Isabelle dicta son testament à son notaire et scribe Gaspar de Griçio. Le 23 novembre de cette même année, elle le modifia et agrandit certaines parties avec un codicille.

Le testament est de type fermé, ” testamento in scriptis “.  Cela signifie que le testamentaire (la reine) dicta son testament en privé ou en secret. Une fois terminé, le document se plia et se ferma avec sept cordes, laissant les bouts suspendus pour mettre les sceaux des témoins. Le testament fût écrit sur un parchemin de cuir, plié en deux en forme de livre de 5 feuilles, avec 19 faces écrites en lettres humanistiques courtisanes (type d’écriture) et laissant la première page blanche afin que les sept témoins convoqués signent.

La reine Isabelle, après avoir médité ses dernières volontés, ajouta et précisa dans son codicille certaines questions qui complèteront le testament. Le codicille a la même forme que le testament, avec 2 feuilles et 6 faces écrites et décorées avec des lettres capitulaires de forme végétale et dégradé au début.

Un palaix aux divers usages

Après la mort d’Isabelle la Catholique, la résidence eut divers usages: bâtiment commercial (en relation avec les ferias qui avait lieux sur la place principale), prison, dépendances de la mairie,… jusqu’à ce qu’il soit déclaré Bien d’Intérêt Culturel comme Site Historique par le Conseil Régional de Castille et Léon le 21 mai 2003, étant reconnut comme lieu où la reine Isabelle la Catholique vécut le plus longtemps et où elle décéda en 1504.

Le 26 novembre 2003, après une restauration intégrale du bâtiment et un dur travail, le Palais Royal Testamentaire ouvrit ses portes comme Centre d’Interprétation du personnage historique de la reine Isabelle la Catholique. Il s’offre au visiteur une vision globale du sens et de l’importance historique de la reine. Grâce aux vidéos et moyens interactifs, on découvre les différents aspects de sa vie (enfance, jeunesse, règne, spiritualité,…), une réplique de son testament et codicille et finalement, la représentation de la chambre qui apparaît dans le tableau d’Eduardo Rosales “Doña Isabelle la Catholique dictant son testament” de 1864.

Le Centre d’Interprétation s’est agrandit en 2007 avec une salle interactive qui explique les détails du troisième voyage de Christophe Colon aux Amériques, vu que cette dernière expédition fut décidée et organisée en grande partie par les Rois catholiques entre les murs de ce Palais.

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.